Le condamné à mort                           théâtre musical / 2007

revue de presse

mise en scène : Didier Roux avec Laurence Riout (jeu et chant), Philippe Gelda (piano) et Michel Dalles (la présence silencieuse)

un poème de Jean Genet 

Composé en quatrains d’alexandrins, dans une langue violente et crue à l’emphase pourtant classique, “Le condamné à mort” est un chant d’amour, un poème érotique d’un prisonnier à un autre.

Sur le plateau, les mots de Genet sont dits, chantés, scandés, les gestes sont ritualisés, le corps est viscéral, les vêtements fétichisés, le verbe est trahi en chanson, le rire en pleurs, le requiem en carnaval, afin d’inventer des réalités mutantes, poétiques, contestatrices...pour tenter d’atteindre, au sortir de la nuit — à la fin du poème — la transparence finale... au seuil de la mort.

Logo provisoire