Souvenir d'une bataille de chars

 

galerie photo

revue de presse 

dossier 

dates à venir

 

avec les textes Matériau-Médée et Paysage avec Argonautes de Heiner Müller

traduction Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger (Les Éditions de Minuit)

mise en scène Laurence Riout

avec Gaspard Chauvelot, Amandine Monin et Jean-Marie Champagne

composition musicale Philippe Gelda

lumières Didier Roux

affiche et fly C15d

 

coproduction théâtre Le Hangar

avec le soutien de la Ville de Toulouse, la Région Midi-Pyrénées et le Conseil Départemental de la Haute-Garonne

 

 

 

WAS BLEIBT ABER STIFTEN DIE BOMBEN / ce qui reste les bombes l'engendrent

 

D'abord des mots qui disent la mémoire de l'histoire / Une scène-paysage. Un espace mental.

Ensuite la femme / Une ritournelle / De la musique de foire.
Enfin un visage / Ça qui reste et qui devient.

Le rythme et la musicalité définis comme moteurs du jeu / Le mouvement à l'œuvre : traverser une langue.

 

En 1982, Heiner Müller se tourne vers l'Antiquité et découvre sous les figures de Médée et Jason une métaphore des combats socio-politiques contemporains.

Face à Médée la barbare, l'exilée, l'amoureuse bafouée qui accomplit l'acte inouï de tuer ses propres enfants, Jason le Grec, le civilisé, le conquérant, incarne l'expansion occidentale.

À partir du mythe, Müller compose une « pièce » en trois mouvements : Rivage à l'abandonMatériau-MédéePaysage avec Argonautes ; tentative de rendre compte par une écriture fragmentaire et radicalement poétique du monde tel qu'il va.

 

« SOUVENIR D'UNE BATAILLE DE CHARS » est un poème scénique en forme de triptyque, composé avec les textes Matériau-Médée et Paysage avec Argonautes de Heiner Müller.

Sur un plateau blanc, deux hommes et une femme interprètent une chorégraphie minutieuse de mots et de visions.

Mais « de quoi ça parle » nous demandera-t-on ? Je répondrai : des morts et des vivants, de guerres et d'exils, de tout ce qui passe et revient. Dans le temps. Une histoire de mémoire(s).

Ou je dirai : de rien. Ne rien dire, c'est ça, ne rien dire que tracer l'empreinte d'un passage. Pour témoigner de nous. »

Laurence Riout

Souvenir bon format 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heiner muller

 

 

 

 

 

 

Heiner Müller, dramaturge, écrivain et metteur en scène est-allemand né en 1929, mort en 1995.

« On ne peut pas dire que je suis un enfant de la démocratie. J'ai grandi sous une dictature et j'ai vécu ensuite sous une autre, qui a d'abord été une contre-dictature, avec laquelle je me suis identifié. Cette folie noire de la dictature et mes rapports ambigus avec l'état ont nourri mes inspirations, mon activité créatrice. »