Arrossassa pour 14 acteurs 

chantier d'expériences / 2017

 

matériau-texte : extraits du livret de "Le Chant de la Terre", symphonie de Gustav Mahler.

direction Laurence Riout

 

Le Chant de la terre

I. Chanson à boire de la douleur de la terre

II. Le Solitaire en automne

III. De la jeunesse

IV. De la beauté

V. L’Homme ivre au printemps

VI. L’Adieu

Des poèmes d'origine chinoise et un piano désaccordé

En clôture d'un module de recherche sur la thématique « États du corps / états du texte », les quatorze stagiaires de la formation professionnelle Présence d’Acteurs 2017 présentent une suite de séquences scéniques construites à partir d’exercices et d’improvisations.

Les acteurs travaillent avec trois courts poèmes extraits du livret du « Chant de la terre », symphonie de Gustav Malher. Ce sont des poèmes d’origine chinoise (revus par Mahler selon son habitude) qui chantent la beauté de la Nature et l’éphemère vie des hommes. Les poèmes extraits du livret de Malher n'ont aucune vocation à être représentés. Les acteurs traitent le texte comme un matériau, une réserve de paroles, de sons et de sens disponibles. « Piochent » dedans. Ils ne jouent pas les textes mais jouent avec les textes, ils déposent des mots dans des actions, dans des énergies, des relations.


avec Emilie Auvray, Guillaume Buffard, Sophie Dedieu, Fanny Gaebel, Loan Le Dinh, Aurélie Lecestre, Vanessa Louison, Mathilde Montrignac, Inès Naoun, Valentine Porteneuve, Nadège Rigault, Mathias Rodriguez, Agnès Wuyam

Arosasa